• Follow us on
  • rss

L’Implantation

Le choix de la Communauté de l’agglomération d’Annecy de retenir la presqu’île d’Albigny comme site d’implantation de son futur Centre d’Expositions, de Séminaires et de Congrès, s’est effectué à partir du croisement de nombreuses données techniques et fonctionnelles.

Il résulte également des opportunités foncières sur la presqu’île et des volontés de la collectivité de penser globalement l’avenir des berges du Lac.

D’autres sites étaient envisageables et ont été sérieusement étudiés. Aucun ne présentait des caractéristiques à la hauteur des ambitions de la Communauté de l’agglomération d’Annecy.

La presqu’île d’Albigny s’est confirmée comme le meilleur choix pour l’implantation du Centre d’Expositions, de Séminaires et de Congrès pour trois raisons essentielles, liées à la réalité actuelle de la presqu’île.

Être là où nous sommes déjà

En premier lieu, c’est bien sur la presqu’île d’Albigny, au sein des 5 600 m² d’équipements actuels de l’Impérial Palace, que se tiennent depuis de nombreuses années la plupart des congrès et rencontres professionnelles d’envergure accueillies dans l’agglomération annécienne.
Ainsi, dans une logique de complémentarité et de création d’un pôle « Tourisme d’Affaires », il est logique et pertinent d’adosser le nouvel équipement public envisagé aux infrastructures existantes.

Rendre la presqu’île entièrement publique

Ensuite, l’analyse de la structure foncière de la presqu’île d’Albigny fait apparaître une évidence qui n’est peut-être pas perçue par tous les amoureux des rives du lac : contrairement au souhait d’une large majorité des habitants de l’agglomération, la presqu’île n’est pas entièrement publique ! En effet, sur les 97 287 m² de la presqu’île, 12 463 m² ne sont pas accessibles au public.

Le projet de futur Centre d’Expositions, de Séminaires et de Congrès apparaît donc clairement comme une opportunité de rendre entièrement publique la presqu’île d’Albigny et de finir ainsi son aménagement.

Valoriser notre image de marque de ville au bord de l’eau

Enfin, la presqu’île d’Albigny est l’emblème le plus connu et le plus représentatif de la beauté naturelle, de la tradition lacustre, de la qualité de vie et du rayonnement international de notre agglomération.
C’est donc bien, « là où il faut être » si l’on veut se donner les moyens de confirmer à long terme nos ambitions d’attractivité pour des événements d’envergure internationale, et obtenir les retombées économiques que nous souhaitons et dont nous avons besoin.

Impression

Avant de lancer les études pour la création du Centre d’Expositions, de Séminaires et de Congrès sur la presqu’île d’Albigny, les services techniques la Communauté de l’agglomération d’Annecy ont élaboré un cahier des charges très précis et exigeant dont l’objectif est de faire du projet un élément incontestable de protection et de valorisation à long terme de la presqu’île d’Albigny et de ses usages.

Ce cahier des charges se décompose en 5 objectifs fondamentaux :

Ouvrir largement la vue sur le lac

Le futur bâtiment sera situé le long de l’avenue du Petit Port. Il sera enfoui au 2/3, le bâtiment ne dépassera pas 12 mètres pour le point culminant. Cette exigence permettra la création d’une perspective sur le lac depuis l’avenue de France.

Concevoir une architecture respectueuse du site

L’emplacement sur le terrain, le choix des matériaux et la hauteur du bâtiment sont définis de façon à l’intégrer le plus naturellement possible dans le paysage et en harmonie avec le bâti imposant de l’Impérial Palace.

Intégrer le projet à la vie locale

L’exploitation du nouvel équipement public devra prévoir un usage possible d’une partie des bâtiments par la population (et les touristes) de l’agglomération dans les périodes de faible activité (week-end et vacances d’été).

Mettre en valeur la presqu’île d’Albigny

Enfin, la conception générale du projet devra être propice à une réflexion globale sur le réaménagement progressif de l’ensemble de la presqu’île dans le cadre d’une mission de Schéma Directeur, en particulier pour ce qui concerne les accès, le stationnement automobile et l’offre d’activités (restauration, jeux, etc.).

Respecter la Loi littoral

Bien évidemment, le projet respectera à la lettre les contraintes de la Loi Littoral (loi n°86-2 du 3 janvier 1986 relative à l’aménagement, la protection et la mise en valeur du littoral), dont les grands principes sont:
– La préservation des coupures d’urbanisation ;
– La préservation des sites, des paysages et milieux naturels ;
– La protection des parcs et ensembles boisés les plus significatifs ;
– La détermination des capacités d’accueil des espaces urbanisés ou à urbaniser ;
– L’extension limitée de l’urbanisation en continuité avec les agglomérations et villages existants ou hameaux nouveaux intégrés à l’environnement, avec les notions proches des rives et d’espaces à urbaniser ;
– La construction ou installation interdite, en dehors des espaces urbanisés ;
– Le respect d’une bande de 100 mètres à partir des rives du Lac.

Scroll to Top